Powered by ZigaForm version 3.7.7
  • Home
  • /
  • A propos du forum 2020

A propos du forum de Bamako

Manifestation unique en son genre en Afrique, le Forum de Bamako est un espace de réflexion de haut niveau sur l’avenir du continent. En deux décennies, il a réussi à rassembler de nombreuses personnalités et organisations venues de tous les horizons.

Initiative africaine originale, le Forum est un colloque annuel et international, hors des cadres conventionnels et institutionnels. Il conjugue liberté de parole, convivialité et haut niveau de débats.

Il est un espace de réflexion, de partage d’expériences et de points de vue sur les grands sujets de l’heure qui touchent le continent africain. Il s’emploie au fil des années, à travers ses propositions et recommandations, à devenir une source d’inspiration pour les dirigeants africains et d’actions pour les acteurs économiques et politiques du continent.

Axé sur les enjeux du développement de l’Afrique, c’est un lieu et un temps d’échange d’idées et de dialogue où se rencontrent chefs d’entreprise, hommes et femmes politiques, décideurs publics, universitaires, chercheurs, experts, étudiants, représentants de la société civile et des médias, du continent africain et des autres continents.

Le Forum a pour ambition de favoriser le métissage de connaissances et le partage des savoirs et des meilleures pratiques dans une approche participative en quête de solutions aux défis démographiques, technologiques, climatiques et à la consolidation de la paix, de la sécurité et développement inclusif et durable en Afrique.

Accompagné et soutenu par de nombreux partenaires publics et privés, le Forum de Bamako publie à chacune de ses éditions un mémorandum remis au Président de la République du Mali.

Ce document ainsi que les contributions produites dans le cadre de ce Forum sont des outils d’analyse, de réflexion et de proposition, destinés aux décideurs et organisations impliqués dans les questions de développement en Afrique : UEMOA, CEDEAO, G5 Sahel, BAD, et UA ainsi que les sommets Afrique-France, Afrique-Chine, Afrique-Europe, Afrique-Inde, Afrique-Turquie, TICAD, etc…

Depuis plusieurs années, le Forum de Bamako suscite une forte mobilisation des grands médias internationaux, notamment par l’organisation à chaque édition d’émissions de radio et de rendez-vous télévisés avec le concours des medias internationaux d’influence.

Créé et organisé par M. Abdoullah Coulibaly, président fondateur de l’Institut des Hautes Études en Management (IHEM), dans l’esprit d’une formation exigeante et d’une promotion des élites africaines, le Forum, depuis 2008, est pris en charge par la Fondation Forum de Bamako, qu’il préside avec l’ambition de donner une assise stable et dynamique à cette « agora » ou hyde park du Sahel, digne héritier des meilleures pratiques de gouvernance de Kurunkan Funga, le « Davos » de Soundjata KEITA, le Fondateur de l’Empire du Manding.

Les objectifs du forum

Créer un lieu de réflexion et de Savoir de haut niveau

Réunir les expertises au profit  du développement social, culturel et économique de l’Afrique

Favoriser le métissage de connaissances et   des compétences

Créer un réseau d’influence et de compétence   en vue de bâtir des ponts entre l’Afrique et ses   partenaires

Résultats attendus

Le Forum a réuni, chaque année une fourchette de 400 à 700 participants au cours des 5 dernières années. Les participants viennent généralement du Mali, d’Afrique, et du reste du monde. L’édition 2020 prévoit environ 2000 participants directs, parmi lesquels

  • 150 conférenciers : Des conférenciers de haut niveau, nationaux et étrangers, présenteront les communications introductives et animeront les ateliers thématiques.
  • 100 experts, personnes ressources et témoins : Ce sont des personnalités publiques, Chefs de gouvernement, ministres, experts nationaux internationaux, responsables politiques, nationaux qu’étrangers qui apporteront

leur éclairage et expériences sur les sujets stratégiques retenus.

  • 1000 chercheurs, universitaires,  et étudiants.
  • 500 leaders d’opinion et responsables des mouvements associatifs engagés dans la problématique de la croissance inclusive.
  • 150 médias : Chaque édition du Forum de Bamako suscite une forte mobilisation des organes de presse et de médias nationaux et internationaux.
BoutonFFB

Autres résultats

Il est  organisé chaque année depuis 2000 à Bamako sur un thème important pour le développement du continent africain.

En Février 2020, le Forum de Bamako soufflera sa vingtième bougie.

Occasion pour jeter un regard rétrospectif sur le chemin parcouru depuis son lancement où le Forum a été porte sur les fonts baptismaux mais tout autant, surtout diront d’autres, pour explorer les avenirs possibles pour le continent africain au développement duquel le Forum a consacré tant de réflexions.

Aboutissement de vingt années d’efforts continus, la 20ème  édition est conçue pour être aussi le point de départ d’un nouvel élan pour faire face aux défis du continent dans les deux décennies à venir et au delà.

Pour refléter cette double ambition, la vingtième édition aura pour thème « l’Afrique à l’horizon 2040 : entre mémoires et avenirs ».

resultatsFFB

CLIN D’ŒIL SUR LES PERFORMANCES ET RESULTATS DU FORUM DE BAMAKO

2040 est une date importante pour le Forum de Bamako, les Nations Unies et le continent africain représentée par l’Union Africaine.

Pour le Forum de Bamako2040 marquera la fin de quatre décennies de présence d’une organisation non gouvernementale qui aura contribué, au rayonnement intellectuel et géostratégique du Mali.

Vu la modicité des moyens dont il disposait en 2001, et l’impact des résultats atteints depuis lors en termes de source de référence pour les dirigeants africains et d’actions pour les acteurs politiques et économiques des secteurs public et privé du continent, l’on pourrait affirmer sans risque de se

tromper que les performances du Forum de Bamako au cours de ses 19 premières années ont été largement avant-coureurs et hautement compétitives.

En témoigne l’organisation du Sommet Afrique-France au Mali de 2017 qui a été entièrement confiée au Président de la Fondation du Forum de Bamako en reconnaissance des performances antérieures du Forum de Bamako.

Environ une quarantaine de chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que des représentants de plusieurs organisations internationales ont pris part à ce 27ème  sommet Afrique-France tenu à Bamako le 14 janvier 2017.

SommetBamakoFFB

CLIN D’ŒIL SUR LES PERFORMANCES ET RESULTATS DU FORUM DE BAMAKO

Deux autres indicateurs de performance de Forum de Bamako à souligner : (i) la désignation du Directeur des futurs africains, chef de file des éminences grises du Forum de Bamako, au titre de Conseiller spécial du Président de la République du Mali que l’Union Africaine a promu au rang de Champion pour la proposition et la sauvegarde des valeurs de culture dans toute l’Afrique ; (ii) la signature en janvier 2019 d’un accord cadre de partenariat avec le Cercle des Economistes de France (CDE) en vue de l’Intensification de  la dynamique de co-production de policy papers et la planification dans les programmes des prochaines rencontres économiques d’Aix et des futurs éditions du Forum de Bamako, respectivement un AFRICA DAY et un EUROPE DAY.

Des solides partenariats sont également en marche notamment avec le « Emerging Markets Forum » (EMS) des États-Unis d’Amériques et le China Institute of International Studies, en Chine, pour ne citer que ceux-ci

À toutes les échelles où l’on mesure la performance, quel Forum similaire en Afrique fut plus lumineux avec des résultats aussi concrets et encore  durables ? 

Prenant en compte le taux de mortalité relativement très élevé des ONG du Sud, il est utile de souligner que si le Forum de Bamako continue à tenir le flambeau, c’est parce que, d’entrée de jeu, ab initio, il a choisi de compter sur ses propres forces, des ressources endogènes plutôt que sur l’assistance extérieure, même si

le partenariat, la coopération et le métissage des intelligences ont été ses maitre-mots, ses leitmotiv.

2040, UNE THEMATIQUE INTERESSANTE D’UN DOUBLE POINT DE VUE

Pour les Nations Unies, 2040 se situera dix (10) ans après l’achèvement des Objectifs du Développement Durable (ODD). Ces Objectifs assignent pour la période 2015-2030 devraient en 2040 avoir déjà fait l’objet d’une sérieuse évaluation d’impact. Une évaluation dont nul ne peut préjuger aujourd’hui des résultats tant la situation de l’organisation mondiale est l’objet de regards contrastes, et tant l’environnement dans lequel elle est plongée est aux prises avec des dynamiques multiples dont quelques-unes, comme le développement du minilatéralisme et la montée des populismes et ethno-nationalismes, risquent de mettre en cause les fondements mêmes du Système des

Nations unies (SNU), si l’on y prend pas garde.

Pour l’Union Africaine, 2040 sera à mi-parcours de l’Agenda 2063 qui est son projet-phare.  Nombre de résultats de cette initiative adoptée par les Chefs d’État en 2013 devraient être atteints à cette époque, singulièrement la monnaie unique, le silence des armes dans les

conflits qui ensanglantent le continent, une plus grande autonomie financière de l’organisation continentale avec la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), créer en mai 2019.

Un retour d’expériences

2040ffb

Sur le plan méthodologique, les Termes de référence du 20ème Forum de Bamako ont permis d’identifier neuf (09) thématiques majeures sur lesquelles le Forum s’est penché depuis sa création en 2001, à savoir :

la démographie ; l’économie ; les structures sociales et le capital humain; l’aménagement du territoire ;  les systèmes de gouvernance ; la gestion des défis de l’immigration; la 4ème  révolution industrielle 4.0 ; la culture ;  et le partenariat

Pour la  20ème  session du Forum de Bamako, le fil d’Ariane de ces neuf (09) enjeux clés sera considéré dans une approche de sélectivité et en soutien à l’accélération et à l’approfondissement de la croissance inclusive et durable en Afrique.

Le Webmaster